Le Japon a un pouvoir d’attraction auprès de nombreuses personnes dans le Monde. Le Japon intrigue et anime de nombreux fantasmes. Véritable vivier de nombreuses pratiques traditionnelles, le Japon est une corne d’abondance de l’artisanat traditionnel. En même temps c’est un lieu riche pour le développement des technologies de pointe, avec des les sujets les plus avancées dans de nombreux domaines.

Aujourd’hui, les technologies traditionnelles et modernes sont rapprochées pour devenir une entité presque unique. Des efforts rigoureux pour réaliser de telles tentatives sont très visibles dans le Japon moderne, ce qui en fait l’une des caractéristiques importantes de la technologie japonaise. C’est aussi ce qui pousse souvent les gens à parler du Japon comme un lieu qui se situe entre « tradition et modernité ». Mais des aperçus du « vrai Japon » peuvent être vus de plus près lorsque vous en apprenez un peu plus sur l’art de l’habileté et de l’expression et sur la façon de vivre et la philosophie des artisans japonais.

L’esprit de l’artisanat japonais

© akanezen.com / artisanatjaponais.com

Artisanat traditionnel japonais : entre technologie et communion avec la Nature


Au Japon, chaque artisan parle de son domaine en incluant la Nature et le vivant. Pour le forgeron, le fer est une matière vivante, et pour un potier, la terre est une chose vivante, et un ouvrier laqueur dirait que la laque est une chose vivante.
Dans la pensée technologique moderne, le « moi » se sépare de la Nature et assume la toute-puissance. Il regarde ensuite la Nature comme un corps objectif à partir duquel les ressources doivent être prises pour son propre bien. On peut dire que la technologie moderne est enracinée dans de telles tendances.

Contrairement à cela, la technologie de l’artisanat traditionnel japonais n’accepte pas le concept d’être contre la Nature. L’Homme adopte une relation plus mutuelle et amicale dans laquelle il sympathise avec la Nature, voire il s’entremêle avec. Par exemple, les bûcherons qui sont expérimentés et entièrement équipés de la technologie traditionnelle de coupe du bois sont capables de connaître l’histoire de la croissance et de la bonne santé de chaque arbre en le touchant. Ils peuvent exactement juger quel arbre peut ou ne peut pas être coupé en regardant simplement des groupes d’arbres dans une forêt. Un tel jugement de ces bûcherons expérimentés détermine l’avenir des arbres et si oui ou non la région deviendrait à nouveau des forêts animées.

Pour approfondir ces concepts et la place des cultures et de l’environnement, artisanatjaponais.com vous invite à la lecture d’un excellent ouvrage intitulé « Fûdo, le milieu humain » par Watsuji Tetsurô (2011, CNRS Éditions.)

Watsuji Tetsurô (1889-1960) est l’un des plus grands noms de la philosophie japonaise contemporaine. Fûdo, son œuvre majeure, analyse la relation spécifique entre cultures et environnement. Le point de vue de Watsuji est radicalement neuf.

Écartant le déterminisme environnemental, qui considère de l’extérieur le rapport entre nature et culture, il se place au contraire d’un point de vue herméneutique : c’est de l’intérieur qu’il saisit la manière dont les hommes vivent leur environnement et comment leurs créations expriment cette relation. Watsuji fait là œuvre de pionnier.

Outre sa construction théorique, que cristallise le concept révolutionnaire de fûdosei (médiance), le texte de Watsuji est une extraordinaire plongée intuitive dans le vécu des milieux humains, des fraîches matinées du printemps japonais aux mornes journées d’hiver de l’Europe occidentale, en passant par les plaines immenses de la Chine du Nord, la moiteur des nuits de Singapour, les montagnes décharnées du désert arabique, les eaux trop « arides » de la Méditerranée…

L’artisan communique avec la Nature


Ces experts de la technologie traditionnelle dans les vieux jours ont sûrement eu une capacité à entendre les voix des choses vivantes et naturelles. Comme si leur capacité à comprendre le langage de la Nature était une condition sine qua non.

Bien que les artisans Japonais modernes n’aient pas une telle capacité extraordinaire, vous trouverez tellement d’expressions dans la langue japonaise traitant la Nature comme un égal à l’Homme qu’il sera facile de comprendre l’essence même de la « philosophie » des artisans du Japon. Le terme technique pour de telles expressions est appelé personnification. Cependant, les artisans japonais ne personnifient pas la Nature mais la traitent plutôt comme leur égal.
On peut dire que la mentalité des ancêtres depuis la nuit des temps peut avoir été préservée dans l’artisanat traditionnel japonais.

Le futur de la technologie dans l’artisanat japonais


Les avancées dans les technologies industrielles modernes ont apporté un large éventail de richesses matérielles, mais elles ont également propagé des dangers publics tels que la destruction de l’environnement, menaçant sérieusement l’existence même de la vie naturelle qui inclut la vie humaine.

On peut bien interpréter que des situations aussi dangereuses sont survenues à la suite du rejet de cette capacité d’écouter la Nature comme étant non scientifique. Nous, les humains, avons cédé à cette vision unilatérale et considéré la Nature comme un simple objet — exploité par des humains pour être utilisés à des fins industrielles.

Quand nous pensons à la technologie future et à sa relation avec l’Homme, nous devons réfléchir de nouveau à la manière dont les artisans japonais ont hérité de cette capacité à entendre les voix de la nature et à donner une importance vitale à la subsistance humaine. Cette façon de penser, cette reconnaissance envers les ancêtres et le savoir-faire acquis pendant des siècles ne doit pas tomber en désuétude. C’est pour cette raison que le site artisanatjaponais.com est né. Notre vocation est de développer un support d’informations et de ressources pour amener à des réflexions et des projets innovants au cœur de l’artisanat japonais.

© artisanatjaponais.com – Novembre 2017