Vous avez sans doute déjà rencontré un(e) Japonais(e) vous ayant dit qu’il/elle adore la France, parce qu’il/elle a visités se limitent à Paris et le Mont Saint-Michel. Beaucoup d’entre vous trouvent risible que les Japonais limitent leur vision de la France à ces deux villes. Mais vous imaginez bien qu’il en va de même pour les Français qui se vantent d’être allés au Japon alors qu’ils ne font presque que Tokyo et Kyoto ?

Les plus aventuriers d’entre vous sont peut-être déjà allés voir autour, comme à Osaka, Nara, Kôbe, Nikkô, Yokohama, mais ça ne va en général pas plus loin. Alors vous avez sans doute fait un beau voyage. D’accord, mais j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : vous n’avez toujours pas vu le Japon !

Je vais arrondir les angles en précisant un peu, car je vous sens un poil irrité, là, non ? En fait, vous n’avez vu que le Japon « touristique » ! Celui que des millions et des millions de touristes ont vu ou revu ! Dès qu’un ami me dit qu’il a été au Japon mais que son périple est le même que décrit ci-dessus, je me mets directement en mode « écoute automatique ». Vous savez, cette technique qui consiste à n’écouter que la moitié ou le quart de ce que vous dit votre interlocuteur. Vous avez juste à répondre régulièrement par un « Ah », un « Oh », ou un « ça alors ! » pour qu’il ait l’impression que vous suivez. Si la plupart des gens ont recours à cette technique parce qu’ils n’ont rien à faire de vous, j’utilise personnellement cette technique parce que je SAIS tout simplement en avance ce que vous allez me décrire. Dites un mot-clé comme Akihabara, Shibuya crossing, parc de Ueno, ou encore Fujimi Inari, Kiyomizudera, Ryoan-ji, et hop ! Je ne suis plus qu’à moitié là. Donnez-moi par contre d’autres noms, voir d’autres villes, et alors là vous aurez toute mon attention.

cascade nabegataki

Vous aurez compris, cet article-là est un peu un coup de gueule. Je n’aurais pas la prétention de dire que je « connais » ce pays, qui est tout simplement inépuisable en découvertes. Mais ayant toutefois une certaine expérience du Japon, je peux vous assurer que découvrir le Japon à travers seulement Tokyo et Kyoto, c’est l’équivalent de le regarder par le trou de la serrure. Avec la clé encore dedans. Il existe des tas de régions intéressantes, où vous pouvez trouver plus ou moins les mêmes choses qu’à Tokyo et Kyoto (ça reste des villes différentes bien sûr). Et ces villes n’attendent que vous !

Faire un voyage unique, qui vous correspond !

Certains de mes amis m’ont argumentés que, comme ce n’est pas tous les jours que l’on peut aller au Japon, ça serait dommage de ne pas faire les grands classiques.
A cela, j’ai envie de répondre : « Ce n’est pas tous les jours que tu peux aller au Japon… donc tu vas y aller pour faire exactement ce que tout le monde a fait/va faire ? »
Bien au contraire ! Quitte à ne pas pouvoir revenir au Japon avant une éternité, autant faire un voyage unique, qui vous correspond !

grande glycine yame

Faites-vous un kiff : partez à Hokkaidô ! Ou dans le Kyushu ! L’île de Shikoku également est une vraie destination. Enfoncez-vous loin dans les terres, ou échouez-vous dans une petite île au large. Vous trouverez un Japon authentique, où les autochtones ne rencontrent que rarement d’étrangers, et se feront donc un plaisir de vous accueillir et de vous aider. Un Japon qui n’a pas encore été défiguré par l’industrie du tourisme : intact ! Sans doute pas tout à fait comme l’image fantasmée que vous en avez, mais un Japon vrai. Un Japon hors du « Japon ».

Si vous souhaitez découvrir des régions de Kyushu, n’hésitez pas à découvrir notre site AKANE ZEN.

© artisanatjaponais.com / Co-écrit par Lucas et Takeshi