La région de Yame, au sud de la ville de Fukuoka, est très connue pour son Gyokuro (玉露 : type de thé vert japonais de haute qualité, pouvant être littéralement traduit par «rosée précieuse ») qui lui a valu sa réputation de terroir du thé*.

thé vert japonais plantation

Et pour cause, pendant plus de 15 années consécutives, le Gyokuro de Yame a remporté le prix du meilleur produit de terroir dans sa catégorie lors du salon national du thé (全国茶品評会) ! Le Gyokuro se distingue par sa richesse en théanine et en « Umami » (signifiant littéralement ‹‹ goût savoureux ››. )

Le thé vert japonais classique, comme le Sencha, est généralement cultivé sous le soleil et sa théanine se transforme donc en catéchine qui donne son goût amer. Or le Gyokuro, en revanche, est abrité des rayons du soleil sous un auvent en plastique opaque quelques semaines avant sa récolte. Une technique plus traditionnelle consiste à utiliser un auvent en paille naturelle. La couverture en plastique pouvant influencer le goût du Gyokuro, c’est donc bien entendu le Gyokuro traditionnel qui est de loin le plus prisé !

paille gyokuro thé vert japonais

On dit que l’eau de pluie qui s’écoule à travers la paille apporterait « ce petit quelque chose » au goût du Gyokuro traditionnel. Cette technique de contrôle de l’exposition au soleil et la récolte à la main donnent au Gyokuro un goût doux, dense et exceptionnel. Les plantations de théier se situent sur les collines (environ 100 à 800 mètres d’altitudes) de Yame, où le changement drastique de température entre le matin et le soir provoquent des brouillards fréquents qui contribuent également au goût du thé japonais.

ustensiles thé vert japonais

Même si le Gyokuro reste techniquement parlant un Sencha de haute qualité, il est considéré comme dans une toute autre catégorie par les experts. Pour savourer un Gyokuro comme il se doit, nous vous conseillons de faire infuser le thé dans une eau à 60°C (il arrive même parfois que l’on descende jusqu’à 40°C) pour faire ressortir son goût !

La qualité et l’authenticité de ce thé est telle que le Yame Dento Hongyokuro(“八女伝統本玉露 »), littéralement : ‹‹ Gyokuro véritable et traditionnelle de Yame ››, a été enregistré dans la « Japan Geographical Indication ». Connu sous l’abréviation « GI », ce label indique les produits dont l’origine et la technique de fabrication en font un produit du terroir, représentant sa région. Un peu comme notre AOP, ce label vise à protéger et mettre en valeur les produits propres à une région et les producteurs locaux du Japon. Le thé de Yame en est un bon exemple.

  • A noter cependant que d’autres régions sont également très connues pour leur thé, comme entre autre Uji, Chiran, Shizuoka.
temple yame fukuoka
temple japon fukuoka yame
temple fukuoka yame japon

Festival des poupées de Yame

Chaque automne, à Yame, un théâtre de marionnettes se déroule dans le sanctuaire de Fukushima-Hachimangu. Ce festival se perpétue depuis 250 ans et fut désigné Patrimoine National de Culture Populaire Immatériel. On dit que cette tradition prend ses origines dans les lanternes en forme de poupées que la populace apportait au sanctuaire durant l’ère Edo.
C’est uniquement durant ces trois jours de festivités que ce théâtre de marionnettes prend place au sein du sanctuaire, sur une scène spécialement construite à l’occasion. Cette scène dressée selon des techniques traditionnelles n’utilise aucun clou ! Après les trois jours de représentation, la scène est démontée, pour être remontée et réutilisée chaque année.

En-dessous de cette scène s’activent les marionnettistes, tandis que les joueurs de shamisen et de tambour se produisent sur l’étage supérieur.